Mes deux romans graphiques coup de coeur pour la St Valentin

Non, ne vous fiez pas au titre, je ne veux rien vous vendre, je vous assure. Je voulais vous parler depuis un mois déjà d’un coup de coeur sur une belle histoire d’amour… et vu la période, je me dis que je vais rajouter également mon autre chouchou dans cette catégorie « roman graphique tout doux ».

Bienvenue 2021!

Le passage d’une année à l’autre tient plus du symbolisme qu’autre chose. Le rythme de la vie est bien plus présent dans les passages des saisons, les équinoxes et les solstices que le jour de la St Sylvestre. Et pourtant… les symboles, ça compte. L’être humain est un concentré de croyances et de rites, qui l’aident à trouver des repères. Le début de l’année est ainsi la meilleure occasion qui soit pour regarder en arrière, prendre un départ ou, tout simplement, voir le chemin accompli et continuer modestement sur la même route.

Merci 2020

Hey toi, là!
Oui, toi qui t’enfuis en catimini comme si tu avais le monde aux trousses, toi l’année 2020… t’en vas pas comme ça!
Hey, reste encore un peu, t’es bien pressée là… On est pas encore minuit. Chaque minute, chaque seconde compte. Allez, viens t’asseoir avec moi.

Tempête imprévue

Ce week-end, Mickaël nous a offert un très joli texte sur les émotions dans son flow hebdomadaire. J’aime les textes qu’il nous partage, courts, fluides, qui prennent aux tripes et vont droit au but. En lisant son texte, j’ai eu soudain l’inspiration. Alors, je me suis lâchée moi aussi, j’ai laissé de côté Hope pour quelques minutes, et je suis passée en mode écriture automatique. Voici mon court récit.

3ème semaine de DromA – Où pourquoi on appelle le NanoWriMo « Marathon d’écriture »

Voilà que se termine ma 3ème semaine de DromA – 220ksec au compteur sur 300, j’approche les 3/4 du texte. Je suis régulière, je touche mon manuscrit tous les jours. 2h par jour la semaine, 4 à 5h par jour le week-end. Parfois, je n’écris que quelques signes en 2h. Parfois, j’enchaîne un chapitre entier! Il n’y a pas de règles dans l’écriture. Moi qui ai besoin de tout contrôler, je me rends compte que j’aime ça. Pas d’attente, pas de codes, pas d’anticipation. Je me mets devant mon écran, je vois ce qu’il se passe. Jubilation ou effort, la répétition de l’acte d’écrire au quotidien fait que, même si je préfère la première option, la seconde est rentrée dans les moeurs.